Accueil
L'équipe Archives Groupe Facebook
Contacts De vous à nous... Kit média
Sommaire Culture Plaisirs Reportage Intime Mode Actu / News Sub Yu
    »  Retour accueil  •  Maman bobo  •  Vivre  •  Etat de grâce  •  Fantasme
facebook
Arabesques
Sur les murs, les lanternes dessinent au fusain de longues arabesques.
L'air est tiède. Sur l'eau des fontaines, une onde à peine visible suit le rythme du vent.
Le muezzin, infatigable prophète aux refrains entêtants, comme une invitation au calme, annonce la fin du jour.
Les ruelles obscures se croisent et s'entrecroisent, nous nous perdons un peu.
Des enfants noirs de poussière, jouent de bâtons et de pneus usés. De l'autre côté du mur de la Medina, l'or se confond aux étoffes précieuses et aux mets délicats dans des palais nouveaux où vivent les impies.
Une femme, l'ombre d'une femme croise notre chemin. Un voile couvre à demi son regard, et coule le long de son corps pour en cacher les moindres plis. Ce lourd tissu violet l'enrobant en tout point, accroche nos regards. Curieux appel des sens de ce ton vif et cru sur un contour d'âme, une silhouette impassible.

Sur les murs rouges qui nous entourent et font son cadre de vie, la terre séchée craquelle et fait écho aux sillons de son visage tanné. Qui est-elle ? A-t-elle le même étonnement en me croisant, moi l'Européenne libre au visage nu, que celui qui me frappe en les voyant, ses sœurs et elle, cachant leurs corps sous un tissu de foi ?

Happée par la beauté désuète d'une porte de bois bleue, je m'interroge. Quel est ce peuple aux finesses multiples, adepte du secret et glorifiant les rêves ? Leur philosophie m'émeut mais l'on s'y perd. La porte s'ouvre lentement dans un grincement millénaire. Je glisse un œil impatient dans l'entrebâillement tandis qu'un homme s'apprête à en sortir. Il me regarde amusé, habitué. Nous invite à entrer. Il est fier. Sa demeure est un palais, ancien, prodigieux. Nous sacrifions à la cérémonie du thé, nous partageons quelques patisseries achetées juste avant. L'homme est accueillant, nous raconte sa vie, nous captive et nous attendrit. Au moment de repartir, je le remercie de nous avoir offert ces instants particuliers. Cette beauté cachée, cette porte vieillie. Il me répond que grâce et beauté n'ont aucun relief dans l'exposition. Il faut vouloir et savoir découvrir ce qui est beau en ce monde... les maisons, les palais, les pensées, les femmes...
Texte Marie MASUYER
Photo Fanny LASSERRE


» Archives Intime | Etat de grâce

 

Accueil  •  Sommaire  •  Culture  •  Plaisirs  •  Reportage  •  Intime  •  Bien-être  •  Mode  •  Sub Yu  •  Infos légales  •  Contacts
Copyright Clair Média [2008|2014]  •  Tous droits réservés
Haut de page

Notre site Sub Yu Magazine est listé dans la catégorie Actualité et médias : Journal, magazine de l'annuaire WRI

referencement